Créez rapidement votre compte pour trouver plus simplement des aides pour vos projets. J'y vais !

Cofinancer vos projets grâce à un poste dédié à la recherche d’aides, l'exemple de Bobigny !

Articles

Le 18 mars 2022

En 2018, après 10 ans aux finances et 7 ans en tant que responsable des assemblées, Nohra Alouani relève le défi d'une nouvelle mission : celle de la recherche de financements pour la commune de Bobigny ! Depuis peu, Nohra a pris un poste similaire dans la commune de Montreuil (93).


Bobigny est la préfecture du département de la Seine-Saint-Denis. C'est une commune en mutation avec 52.000 habitants dont 30% ont moins de 20 ans. 70% des habitants vivent en quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV). Son centre-ville est en plein renouvellement urbain.

Pourquoi la commune de Bobigny a-t-elle créé un poste dédié à la recherche de financements ?

" Le but était d'optimiser les cofinancements et de réduire le reste à charge à 20%"

Nous avions constaté que, sans une personne identifiée sur la recherche de financements, la veille sur les dispositifs n'était pas faite et la commune passait à côté de nombreuses subventions. Nous avions besoin d'une personne dédiée pour faire de la veille, décrypter les règlements, l'éligibilité et accompagner les services dans le montage et le suivi des demandes.

La ville a donc créé une cellule "évaluation des politiques politiques publiques" avec un poste de chargé de mission financements extérieurs rattaché au Directeur général des services (DGS). La mission consistait à optimiser les financements publics pour les projets d'investissement afin de réduire le reste à charge de la commune. Il y avait déjà des démarches mais celles-ci pouvaient être optimisées pour atteindre 60 à 70% de financements.

Comment se sont passés vos débuts sur la mission ?

"La prise en main sur ce type de poste prend entre 4 et 6 mois "

Au début, j'étais un peu perdue, surtout qu'il n'existait pas de formation spécifique. Heureusement mes compétences juridiques et financières, ma connaissance du territoire et des équipes m'ont permis d'être opérationnelle rapidement. La prise en main sur ce type de poste prend entre 4 et 6 mois selon le degré de connaissance de la commune.

Quels sont vos conseils pour une prise en main réussie ?

S'inspirer des bonnes pratiques voisines. J'ai commencé par me renseigner autour de moi et me créer un réseau. Grâce à cette démarche, j'ai pu échanger avec des pairs d'Est-Ensemble (Etablissement public territorial rassemblant 9 communes dont Bobigny) et d'autres communes comme Nanterre. J'ai ainsi eu accès à des outils comme un modèle de tableau de suivi de subventions et une bibliothèque de dispositifs récurrents par thématiques.

Intégrer la communauté Aides-territoires. C'est à ce moment-là que j'ai découvert Aides-territoires : la plateforme qui centralise les aides à destination des collectivités. J'ai participé au groupe de travail sur la construction du service. Je me suis rendue compte que je n'étais pas seule et ça m'a beaucoup aidée !

Se former et rester connecté(e). J'ai suivi les formations du CNFPT sur les subventions et des webinaires sur le mécénat et le financement participatif d' IDEALco * (plateforme collaborative en ligne dédiée aux acteurs de la sphère publique).

Aussi, je reste informée :

  • des nouveaux dispositifs grâce à la configuration d'alertes emails sur Aides-territoires ;
  • de l'actualité des financeurs sur Linkedin ;
  • grâce au réseau " la grande équipe " de l'ANCT pour les QPV ;
  • en participant à des événements comme le Salon des Maires.

Comment avez-vous embarqué l'équipe de Bobigny ?

"Sensibiliser et former les équipes grâce à une présentation sur la recherche de financements"

J'ai commencé par sensibiliser et former les équipes grâce à une présentation sur la recherche de financements, la réglementation et des exemples de subventions. J'ai insisté sur le fait que déposer un dossier ne veut pas forcément dire obtenir la subvention et que le suivi est aussi important que le dépôt. Puis, grâce à un premier dossier, j'ai montré qu'il était possible d'obtenir des taux de financement plus élevés.

Par quels financements avez-vous commencé ?

"Je suivais une quarantaine de dossiers"

J'ai commencé par les dossiers de dotations dont Bobigny était déjà bénéficiaire, puis j'ai développé d'autres aides disponibles et non sollicitées comme le fonds d'investissement métropolitain et les nombreux dispositifs à la Région Ile de France . Au total, je suivais une quarantaine de dossiers en comptant l'investissement et le fonctionnement. C'est un travail qui demande beaucoup d'organisation et de rigueur !

Pouvez-vous nous décrire le cycle de l'aide de l'identification à l'obtention ?

"Il était important que les services porteurs s'approprient le projet et prennent conscience du suivi"
  • Identification d'un dispositif et échange avec les partenaires pour s'assurer de l'éligibilité du projet
  • Communication avec l'appui du DGS aux directions générales adjointes (DGA) concernées.
  • Préparation des modèles des documents administratifs
  • Réunion de lancement avec les équipes en charge de la partie opérationnelle et coordination des différents référents.
  • Demande d'une note explicative du projet au service concerné (constat, explications des étapes et des objectifs, préparation des éléments financiers...)
  • Constitution du plan de financement et optimisation : répartition des demandes de subvention en prenant en compte les plafonds des financeurs.
  • Invitation des référents sur la demande en ligne afin qu'ils saisissent les parties concernées. Des éléments supplémentaires sont souvent demandés suite au dépôt.

Une fois la subvention obtenue :

  • Remise de la convention et du suivi des échéances de versement aux finances et directeur opérationnel.
  • Alertes sur les échéances de l'attribution des fonds via un tableau partagé.
  • Communication avec les partenaires (si un projet prenait du retard par exemple).

Avez-vous un exemple de projet à partager ?

Un projet que j'ai porté à bout de bras et qui m'a tenu à cœur : une micro-folie dans un quartier excentré en QPV. Sur ce projet, nous avons obtenu 80% de financements en investissement grâce à la dotation politique de la ville, au soutien de la métropole via le fonds d'investissement métropolitain (FIM) et à l'accompagnement de la Villette en ingénierie et en communication. L'année suivante, le fonctionnement de la micro-folie a été financé à 70% par l'Etat via la Dotation politique de la ville (DPV) .

Vos 2 conseils pour nos lecteurs ?

  • Découper les projets pour obtenir un maximum de cofinancements ! Par exemple pour la construction d'une école à Montreuil, nous allons déposer le dossier en 3 phases au titre de la DSIL (2022-2023-2024) et le soumettre également au titre du Contrat d'Aménagement Régional et à la Métropole du Grand Paris au titre du FIM pour les cours oasis et l'espace intergénérationnel prévu devant le futur groupe scolaire.
  • Regarder ce qui est déjà fait ! Bobigny et Montreuil ont des projets qu'il suffit parfois de valoriser par des thématiques liées aux problématiques du territoire : la réussite éducative, la stratégie alimentaire, la prévention auprès des jeunes et/ou la promotion de la citoyenneté, la création de jardins partagés en milieu urbain, l'inclusion du public féminin dans le sport, la lutte contre l'illectronisme... Autant de sujets que d'appels à projets !

La labellisation et le mécénat sont des outils de développement, de dynamisme et de visibilité pour ces territoires (labels : Ville amie des Animaux (Île-de-France), Territoire Numérique Libre (national), Jardin remarquable (national), Patrimoine d'intérêt régional (Île-de-France), etc.).

Le mot de la fin ?

J'ai fait 3 ans sur ce poste et l'acculturation a été faite ! À la fin les services me sollicitaient spontanément pour tout type de projets ! Challenge réussi à Bobigny, j'ai souhaité rejoindre Montreuil pour mettre mes compétences au service de ma ville d'adoption. Je continuerai d'utiliser Aides-territoires à Montreuil et à en parler à mes équipes !

Un grand merci à Nohra de nous avoir chaleureusement partagé son expérience !

Léa Landrieu

Léa Landrieu

lea.landrieu@beta.gouv.fr

Nous contacter

Paramètres d’affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l’apparence du site.