Créez rapidement votre compte pour trouver plus simplement des aides pour vos projets. J'y vais !

Développer l’économie solidaire dans les territoires - le rôle du RTES

Articles

Le 02 mai 2022

Le Réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire (RTES) regroupe 180 collectivités à tout échelon (Régions, Départements, pays, intercommunalités, communes...) engagées dans une démarche d'économie sociale et solidaire (ESS), convaincu qu'elles sont en mesure d'apporter des réponses aux besoins économiques, sociaux et environnementaux des territoires.

Entretien avec Anne-Laure Federici, Déléguée Générale du Réseau des Collectivités territoriales pour une Economie Solidaire.

Qu'est-ce que le Réseau des Collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire (RTES) ?

Le RTES réunit les collectivités territoriales qui s'engagent pour le développement de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) sur leur territoire.

Il a été créé en 2001 à l'origine par des élus de villes qui ont eu pour la première fois en charge une délégation ESS (Economie Sociale et Solidaire), du jour au lendemain, sans nécessairement savoir par où commencer. Le réseau s'est alors naturellement constitué pour répondre à ce besoin d'espace d'échanges de bonnes pratiques et de centre de ressources pour faciliter la prise en main de ces nouveaux sujets.

Interlocuteur privilégié vis-à-vis de l'Etat, le réseau joue aussi un rôle de plaidoyer, et fait porter la voix des collectivités au niveau national comme européen.

Le réseau est en forte accélération et compte 180 membres, avec des collectivités territoriales de tout échelon : Régions, Départements, métropoles, intercommunalités, communes...




Concrètement, que fait le RTES pour accompagner ses membres pour le développement de l'ESS sur leur territoire ?

A l'écoute des besoins exprimés par les collectivités, les actions du RTES permettent de

  • Valoriser les initiatives locales en faveur de l'ESS via ses publications sur son site internet, sa newsletter, l'organisation de rencontres
  • Promouvoir les actions des territoires auprès des institutions nationales et européennes
  • Favoriser la mise en réseau et le partage de bonnes pratiques, via l'organisation de journées d'échanges. Le but est de confronter les points de vue et monter mutuellement en compétences, mutualiser les pratiques et partager les initiatives portées par son territoire avec les autres adhérents. Le RTES communique à l'ensemble du réseau les méthodologies appliquées dans des projets à succès, pour donner la capacité aux territoires de transposer et d'adapter des solutions expérimentées par d'autres.
  • Former les élus aux enjeux de l'ESS en organisant des conférences en ligne et des formations thématiques, ainsi qu'en développant des outils pratiques, sous forme de kits, adaptés à chacun des échelons membres (Régions, Départements, communes). Ces derniers guident les collectivités dans l'intégration de l'ESS dans leurs politiques publiques, en lien avec les compétences qui leurs sont propres, en proposant plusieurs leviers d'actions possibles.

Si certaines de ces ressources sont gratuites et accessibles à tout un chacun, les adhérents bénéficient d'un accompagnement supplémentaire sous forme de webinaires, rencontres thématiques ou encore d'espaces d'échanges sous forme de clubs régionaux co-animés avec les Chambres Régionales de l'Economie Sociale et Solidaire (CRESS). Le tarif d'adhésion, dégressif en fonction du nombre d'habitants, permet aux collectivités de toute taille de bénéficier de l'expertise du réseau.

Quelles sont les principales problématiques sur lesquelles vous accompagnez vos membres ?

Cela dépend beaucoup d'où en est la collectivité dans l'intégration de l'ESS dans ses politiques.

Celles qui ont pour la première fois une délégation ESS vont plutôt se poser des questions liées au diagnostic territorial :

  • Quels sont les acteurs de mon territoire ?
  • Comment faire mon diagnostic ? Comment le partager avec les parties prenantes pour les impliquer dans la démarche ?

L'objectif est donc de les aider à orienter leurs politiques de soutien en fonction de leurs compétences.

Nous avons d'autre part dans le réseau des collectivités plus expérimentées, ayant déjà mené des actions, qui vont plutôt se demander :

  • comment être davantage partie prenante des projets ? Il y a notamment un intérêt fort pour les SCIC (Est-ce que la collectivité peut financer une SCIC dont elle est sociétaire ?)
  • Quels modes de relation et contractualisation ? (subventions, marché public, marché réservé...?). La question pour les pouvoirs publics est désormais de savoir comment renouveler la gouvernance territoriale, comment passer d'un partenariat basé sur les subventions directes classiques ou la mise à disposition de foncier pour aller vers une coopération.

Quels sont les enjeux du RTES pour la suite ?

Nous allons poursuivre cette année la structuration du réseau au niveau régional. Des clubs régionaux commencent à émerger, animés en partenariat avec les Chambres Régionales de l'Economie Sociale et Solidaire (CRESS) : il s'agit pour nous de favoriser leur émergence et leur activité.

Paroles de membres du RTES

"Ce que m'apporte le RTES, ce sont des échanges de pratiques, des initiatives, des expérimentations qui ont été faites ailleurs, que ce soit dans le bon sens du terme ou dans les limites des choses afin de ne pas réinventer l'eau tiède ou se casser la figure dans les mêmes difficultés !"

Danièle Cornet, Vice-Présidente « ESS, Politique de la Ville, Insertion » - Communauté d'Agglomération Plaine centrale du Val de Marne

"Le RTES est un réseau incontournable. Il permet de connaître ce qui se passe ailleurs et est une mine d'informations sur les collectivités et l'ESS. C'est important, notamment pour de nouveaux élus comme moi, lorsque l'on se pose des questions techniques ou qu'on a besoin d'être alimenté d'expériences. J'ai beaucoup appris lors des ateliers des formations, ou plus simplement lors d'échanges directs avec d'autres collectivités. Ce qui est intéressant c'est que le réseau n'est pas dans une démarche descendante, dans l'idée de rendre des services à ses adhérents. C'est un relieur, passeur, capitaliseur de ressources et d'expériences. La matière (réflexions, expériences, difficultés...) est apportée par les collectivités adhérentes."

Mahel Coppey, conseillère municipale à la Ville de Nantes

"Le réseau m'a d'abord permis une acculturation. Il y avait à la fois des discours et éléments de langage, et de nombreux supports particulièrement adaptés aux élus, des référentiels sémantiques comme des outils tehcniques pour orienter les travaux. Cela m'a permis de trouver les bons mots, les bonnes accroches, pour que les élus comprennent en quoi l'ESS est important. Ensuite, le RTES nous a outillés, avec des ateliers ou formations adaptés aux problématiques auxquelles on était confronté !"

Rémy Poignant, co-directeur CRESS Nouvelle-Aquitaine

Pour aller plus loin

Bettina Leblanc

Bettina Leblanc

Nous contacter

Paramètres d’affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l’apparence du site.