Soutenir la restauration du patrimoine immobilier protégé

  • Culture et identité collective / patrimoine / sports
    • Culture et identité collective
    • Patrimoine et monuments historiques
  • Développement économique / production et consommation
    • Tourisme
  • Urbanisme / logement / aménagement
    • Architecture

Présentation générale

Description

Le présent dispositif vise à soutenir la restauration des monuments historiques classés ou inscrits à l'Inventaire.

Bénéficiaires publics : Taux de base : 10% du montant HT des dépenses subventionnables avec un plafond des dépenses subventionnables fixé à 300 000 € HT par an pour un même projet.

Bénéficiaires privés Taux de base : 10% du montant TTC des dépenses subventionnables avec un plafond des dépenses subventionnables fixé à 300 000 € TTC par an pour un même projet.

Bénéficiaires de l'aide

Communes, EPCI à fiscalité propre, Associations, Particuliers, Entreprises privées

Zone géographique couverte par l'aide

Vendée (Département)

Critères d'éligibilité

Dispositif applicable pour un projet

Réflexion / conception, Mise en œuvre / réalisation, Usage / valorisation

Types de dépenses / actions couvertes

Dépenses d'investissement

Autres critères d'éligibilité

Bénéficiaires éligibles :

  • Communes de moins de 10 000 habitants
  • Groupements de collectivités territoriales si le projet se situe sur une commune de moins de 10 000 habitants
  • Collectivités bénéficiant du label "Villes ou Pays d'art et d'histoire"
  • Particuliers,
  • Sociétés civile immobilières,
  • Sociétés civiles foncières,
  • Sociétés anonymes ouvrant leur propriété au public pendant les journées européennes du patrimoine
  • Associations propriétaires ou mandatées par le propriétaire pour assurer la maîtrise d'ouvrage de l'opération.

Les dépenses subventionnables sont celles qui concernent les études et les travaux relatifs aux parties protégées des monuments classés monuments historiques ou inscrits à l'inventaire des monuments historiques.

Pour être éligibles, les études préalables et les travaux doivent être validés par la Direction Régionale des Affaires Culturelles.

De plus, les honoraires d'architecte intervenus dans l'année précédant l'année d'attribution de l'aide départementale et relatifs à l'opération pourront être pris en compte.

Aller plus loin

🔔 Ne manquez plus aucun dispositif et recevez les dernières aides en rapport avec votre recherche !
Créer une alerte