Promouvoir la qualité des produits agricoles vendéens

  • Développement économique / production et consommation
    • Agriculture et agroalimentaire
    • Attractivité économique
    • Consommation et production
    • Economie locale et circuits courts

Présentation générale

Description

Le présent dispositif vise à encourager les démarches et procédures d'obtention ou de renouvellement de reconnaissances officielles de qualité engagées par les groupements de producteurs agricoles souhaitant valoriser leurs productions locales de qualité telles que :

  • le Label Rouge et/ou la Certification de Conformité Produit (CCP),
  • les Indications Géographiques Protégées (IGP),
  • les Appellations d'Origine Contrôlée (AOC),
  • la spécialité traditionnelle garantie (STG),
  • et tout signe officiel de qualité et d'origine (SIQO) caractérisant une spécificité géographique de produit de qualité.

Pour les nouvelles démarches, le dispositif d'aide est échelonné sur 4 ans.

La subvention est limitée à 15 000€ par an.

Pour les produits déjà certifiés, la subvention est limitée à 5000€ par an.

Le montant de l'aide ne devra pas dépasser le taux plafond d'aides publiques de 80% des dépenses éligibles.

Bénéficiaires de l'aide

Associations

Zone géographique couverte par l'aide

Vendée (Département)

Critères d'éligibilité

Dispositif applicable pour un projet

Réflexion / conception, Mise en œuvre / réalisation

Types de dépenses / actions couvertes

Dépenses de fonctionnement

Autres critères d'éligibilité

Bénéficiaires : associations, syndicats et groupements de producteurs dont les produits sont issus de l'agriculture vendéenne.

L'aide accordée au groupement bénéficiaire a pour objet de couvrir le coût des services de contrôle de qualité, des appellations d'origine, des écolabels ou des labels conformes à la législation communautaire.

Les dépenses éligibles sont :

  • le recours à des experts ou à des prestataires de services pour des études techniques, de faisabilité, de conception, d'esthétique des produits ou des études de marché en vue du développement de produits agricoles de qualité ;
  • les coûts de préparation des demandes de reconnaissance de dénominations d'origine ou d'attestations de spécificité ;
  • les coûts d'introduction de programmes d'assurance qualité, de systèmes HACCP ou de systèmes d'audit environnemental ;
  • la formation des personnes appelées à appliquer les programmes d'assurances qualité ou les systèmes HACCP ;
  • le coût des redevances dues aux organismes certificateurs pour la certification en assurance qualité ou en système équivalent ;
  • le coût des contrôles de qualité obligatoires, non mis à la charge des entreprises par la réglementation ;
  • les coûts de préparation des renouvellements de reconnaissance officielle de qualité.

Seront exclues du champ des aides, toutes les dépenses liées aux coûts de contrôle de qualité en agriculture biologique, aux actions de promotion engagées en dehors de la démarche qualité subventionnée, ainsi que les dépenses liées aux frais administratifs ressortant de l'activité courante du bénéficiaire de l'aide.

Aller plus loin

🔔 Ne manquez plus aucun dispositif et recevez les dernières aides en rapport avec votre recherche !
Créer une alerte