Échéance
15 octobre 2021

Renforcer l’accompagnement des écoles de production et de doubler le nombre d’écoles de production - AMI "écoles de production"

  • Développement économique / production et consommation
    • Emploi
    • Industrie

Présentation générale

Description

________________________________________________________________________

🚩

Les financements décrits dans cette section respectent la réglementation relative aux aides d'Etat et n'emportent donc pas d'éléments d'aide.

________

AMI « écoles de production »

Dans le cadre du plan France Relance, le Gouvernement, en partenariat avec la Banque des Territoires, France Industrie et la Fédération nationale des Ecoles de production, se mobilisent pour l'emploi des jeunes dans l'industrie.

Les écoles de production constituent un modèle qui fonctionne, notamment dans le cadre du programme Territoires d'industrie. A l'issue de leur scolarité, les élèves reçoivent en moyenne 5 à 6 offres d'emploi et 93% d'entre eux réussissent leur examen (CAP, BEP...). Près de 45% d'entre eux poursuivent leurs études.

La Banque des territoires accompagne depuis 2018 le développement de nouvelles écoles via un partenariat signé avec la Fédération Nationale des écoles de production et la mobilisation d'une enveloppe de 2,5 M€ de prêts subordonnés pour financer 12 nouvelles Écoles de Production sur la période 2018-2023.

Quel est l'objectif de cet AMI ?

L'objectif de cet AMI est de renforcer davantage l'accompagnement des écoles de production et de doubler le nombre d'écoles de production dans nos territoires d'ici fin 2023 en orientant de nouveaux jeunes vers l'industrie , tout en suscitant des vocations pour les métiers de l'industrie, encore insuffisamment investis par les jeunes et leurs familles. Cette stratégie d'inclusion par l'industrie doit également permettre de répondre aux besoins en compétences de nos entreprises.

Offre de l'Appel à Manifestation d'Intérêt « écoles de production »

L'appel à manifestation d'intérêt « écoles de production » offrira aux lauréats un accompagnement « sur-mesure » de l'Etat et de la Banque des Territoires, tout au long du projet de lancement de l'école. Cet accompagnement pourra être complété du soutien des collectivités territoriales (Région, EPCI) et s'orientera autour de deux axes centraux pour accélérer la réalisation des projets d'écoles de production :

  1. L'ingénierie en amont du projet : la Banque des territoires pourra financer chaque projet sélectionné à hauteur de 50 000 € afin de réaliser les études amont permettant de développer le projet Ces études amont permettent notamment d'établir le modèle économique, la structuration juridique de l'école et définir le contenu pédagogique de la formation.
  2. Le financement de plusieurs étapes de la vie du projet via deux dispositifs complémentaires :
  • Pour permettre à l'école de se doter des outils nécessaires pour faire travailler ses élèves dans des conditions industrielles professionnelles, une aide au financement des équipements et actifs à forte dimension industrielle (par exemple des plateaux techniques) pourra être accordée. Le taux de subvention maximum sur les investissements industriels sera de 50%, dans une limite de 800 000 € d'aide. Cette subvention sera engagée via le Fonds d'accélération des investissements industriels dans les territoires issus de France Relance. Après avoir mobilisé une enveloppe de 5 M€ pour 11 premiers projets, l'Etat mobilisera une enveloppe complémentaire de 5 M€ d'ici à la fin de l'année.
  • Pour financer l'amorçage du projet, les premiers investissements et le besoin en fonds de roulement sur les premières années d'activité, un prêt subordonné (d'un montant de 100 000 à 300 000 €) pourra être octroyé par la Banque des territoires dans les conditions fixées par sa doctrine d'intervention dans les projets d'investissement. En cas de non-éligibilité du projet à un prêt subordonné, celui-ci pourra faire l'objet d'une subvention d'amorçage (jusqu'à 100 000 €).

En complément, la Banque des Territoires met à disposition son outil Dataviz Territoires d'industrie à disposition des porteurs de projets afin d'aider à mieux qualifier et quantifier les besoins et les métiers industriels en tension dans les territoires. Les données peuvent ainsi être utilisées dans le cadre des candidatures.

Bénéficiaires de l'aide

Associations, Entreprises privées, Entreprises publiques locales (Sem, Spl, SemOp)

Zone géographique couverte par l'aide

France

Critères d'éligibilité

Dispositif applicable pour un projet

Réflexion / conception, Mise en œuvre / réalisation

Types de dépenses / actions couvertes

Dépenses d'investissement

Autres critères d'éligibilité

A qui s'adresse l'Appel à Manifestation d'Intérêt « écoles de production » ?

Les lauréats éligibles à cet appel à manifestation d'intérêt sont les structures de droit privé porteuses d'un projet d'écoles de production pouvant ouvrir ses portes d'ici les rentrées 2021, 2022 et 2023. Sont donc éligibles par exemple les projets portés par des associations d'entreprises ou de personnes physique, des fédérations d'entreprises ou par une entreprise. Pour les projets non matures nécessitant dans un premier temps un soutien en ingénierie, ils peuvent être portés par une collectivité territoriale (par exemple EPCI ou PETR), en partenariat avec les entreprises de leur territoire.

Aller plus loin

🔔 Ne manquez plus aucun dispositif et recevez les dernières aides en rapport avec votre recherche !
Créer une alerte